Les casinos terrestres encore dans le flou ?

Si le groupe Joa, acteur important dans le monde des casinos en ligne, est en train d’effectuer de nombreux rachats sur le marché des établissements de jeux, c’est la conséquence de grandes difficultés pour certains casinotiers.

C’est actuellement le cas du groupe Barrière qui pourrait vendre son casino terrestre de Deauville. Cet établissement de jeux a été touché par la crise et les échecs du groupe Barrière dans le monde des casinos en ligne ne sont pas venus arranger la situation.

Actuellement, le bras de fer est donc important entre les salariés et le groupe, car sans concession des deux parties, le casino sera obligatoirement mis à la vente.

Le piquet de grève est maintenu pour les salariés, mais malgré cela, le casino de Deauville a continué à fonctionner pendant cette grève. Psychologiquement, la situation est difficile pour ces salariés, car ils réclament leurs dus, c’est-à-dire le paiement des heures supplémentaires. Peu nombreux tout au long de la saison, ils accumulent aussi les heures de travail, donc ils veulent aussi plus d’embauches pour alléger la fatigue.

Le casino de Deauville reste donc en grande difficulté sur le plan financier, mais il pourrait encore être soumis à de graves problèmes si les salariés et la direction restent sur leurs positions.

Le groupe Barrière pourrait bien prendre une décision importante, c’est-à-dire vendre le casino afin de stopper l’hémorragie. Deauville pourrait être le début d’une nouvelle ère pour Joa, mais aussi pour la société Barrière, qui continue de « lessiver ».

août 31, 2015 by : posted in CASINO, NEWS Pas de commentaire

Comments are closed.